Le sevrage « sédentaire »

En moyenne, un(e) employé(e) de bureau est assis(e) pendant plus de huit heures par jour, ce qui est souvent cause de maux de dos et de toutes sortes d'autres troubles. On le sait depuis longtemps ; le sédentarisme, c'est le nouveau tabagisme : « ça nuit à la santé ». Ceci dit, le sevrage sédentaire ne semble pas facile dans la pratique. Certaines applications, comme « Health », pour les iPhones peuvent offrir une solution.

Cependant, il existe des alternatives telles que les bureaux-pupitres, les ballons de gym et même les vélos de bureau. Mais selon une étude de l'Université de Loughborough, après l'utilisation de ces aides, on aurait tendance à s'asseoir davantage à la maison. Le problème, c'est que le fait de rester debout ou de se déplacer pendant les heures de travail, peut être fatigant. De plus, les employé(e)s qui utilisent de telles aides, ont plus tendance à se pencher et à adopter une mauvaise posture.

Les experts indiquent que la variation donne les meilleurs résultats. Par exemple, le fait d'être assis(e), puis de se lever et de rester debout pour ensuite faire du vélo pendant un certain temps aurait une influence positive sur la forme physique et mentale. En revanche, l'impact sur la productivité semble négligeable. La motricité fine se détériorerait même un peu et notre capacité de travail ne s'améliorerait guère. Il faut donc alterner : « Moves » et « Hotseat » sont des applis utiles qui peuvent vous aider dans cette démarche.